Explore this website

Nos 06:

Posts by Barth

12 mois plus tôt
samedi 27 février
nous spank :

18 trillions de mondes

Quand tu étais petit, tu voulais être explorateur. Embarquer pour des aventures au long cours et aux destinations inconnues, fouler le premier des terres vierges. Sean Murray aussi.
C’est pour ça qu’avec une vingtaine de personnes à Guildford (un bled au Sud de Londres), il a créé un univers virtuel entier à parcourir : No Man’s Sky. Et pas le genre d’univers où un mur invisible t’arrête si tu cours trop longtemps vers l’horizon. Un vrai univers avec 18 446 744 073 709 551 616 planètes uniques à explorer. Le tout étant généré par les programmes qu’ils ont codé, même les créateurs de No Man’s Sky auront le plaisir de la découverte.

Ce n’est pas le seul univers de ce type en préparation, on peut citer des concurrents comme Star Citizen ou Elite : Dangerous. Mais des trois projets, No Man’s Sky est le plus vaste et le plus axé sur l’exploration. Bien sûr, on pourra customiser ses armes et son vaisseau pour jouer les pirates de l’espace, mais son univers est aussi riche en ressources à collecter, qui répondent à un tableau périodique créé pour l’occasion, et en espèces animales uniques, générées par les algorithmes, que l’on peut nommer si l’on est le premier à les rencontrer et à les ajouter au grand pokédex universel.

Voilà, ça sort en juin sur PC et PS4 d’après les annonces. En attendant on devra se contenter des vidéos de démo et investir dans un Oculus Rift (parce que oui, il sera compatible).

1 an plus tôt
dimanche 17 janvier
nous spank :

Time capsule

Bonjour à toutes et à tous,

Je veux parler ici à ceux qui se sont émus le 21 octobre dernier autour de 16 heures GMT, c’est à dire à ceux qui se sentent concernés par les vidéos et les voyages dans le temps. En vrai, les autres peuvent rester aussi, nom de Zeus.

Je ne sais pas si vous l’avez déjà fait, mais certaines personnes ou des institutions enterrent des « time capsules », des boites en fer blanc remplies de souvenirs de l’époque où elle a été ensevelie, ou de messages à destination de ceux qui, dans le futur, la déterrerons. Des ingénieurs planchent même sur des time capsules destinées à indiquer à nos arrière-arrière-arrière-puissance seize-petits enfants qu’il faut arrêter de creuser, sous peine de tomber sur des déchets nucléaires encore un peu radioactifs.

Les time capsules permettent de communiquer à travers le temps, perçant ainsi un minuscule trou dans l’une des frontières les plus rigides des possibles humains. Et celles que je voulais vous présenter aujourd’hui permettent littéralement à deux époques de dialoguer. Grâce des vidéos qui ont dormi des décennies dans de vieilles VHS tel Demolition man attendant que la science apprenne à le réveiller, et à leurs talents de monteur, Stoney Emschwiller et Jeremiah Mc Donald, échangent, chacun dans leur style propre, avec ce qu’ils furent, et c’est beau.

1 an plus tôt
vendredi 25 décembre
nous spank :

Merry Christmawlid !

Bonjour mes chers spankers, et joyeux Noël aux uns, joyeux Mawlid aux autres, et pour ceux qui restent, bon courage.

En ce jour, nous fêtons le même jour la naissance du principal prophète des chrétiens et des musulmans, pour la première fois depuis 457 piges, et pour la dernière fois avant 548 autres piges. Une coïncidence calendaire qui incite à s’ouvrir au monde et à se mettre à l’unisson des cultures qui nous entourent et qui nous ont entourées.

Alors si tu as ouvert les cadeaux du Père Noël (dont la date d’anniversaire reste inconnue), je t’invite à venir découvrir Chronas. Contraction de « chronos » et d' »atlas », c’est une carte couplée à une frise chronologique qui permet de visualiser facilement selon l’année les aires d’influence politiques, religieuses ou culturelles. Le site agrège de nombreuses données et renvoie vers les fiches Wikipédia pour des détails comme les leaders, les capitales, ou les systèmes politiques.

Attention, c’est un site de vulgarisation qui s’appuie sur Wikipédia, ce n’est pas une vérité absolue. Fondé par un développeur allemand exilé en Belgique, le site qui n’est encore qu’une version beta, inclut aussi une communauté ouverte qui discute des données présentées et les affine au fil du temps.

Bref, le temps de digérer les repas de fêtes, allez vous perdre dans les dédales de l’espace et du temps !

Le vendredi 25 décembre 2015 dans culture web.
        
Merry Christmawlid !
1 an plus tôt
jeudi 10 décembre
nous spank :

La guerre en webdoc 2, le retour

Hier, vous avez bavé hier devant l’esthétique de « Sons of Gallipoli » et vous avez eu raison.

Si vous avez lu l’article jusqu’au bout, vous avez même pu saliver devant le projet 14-18 à travers les arts. Au Canada aussi, 14-18 a laissé des traces qui se transforment aujourd’hui en webdocumentaires.

Celui que j’ai repéré pour vous s’appelle le Photographe Inconnu.

Le pitch : un photographe retrouve aujourd’hui l’album de photos qu’un autre photographe a prise pendant la première guerre mondiale en Europe, et décide de nous emmener dans ces images, vivre le conflit.

L’avantage et l’inconvénient de ce webdoc’, c’est qu’il est en réalité virtuelle. Une interface au graphisme encore perfectible, mais résolument immersive. Inconvénient, parce qu’il n’a été projeté dans un oculus qu’à deux projections pour l’instant à Montréal et à Amsterdam.

En attendant, voici la bande-annonce. Une production encore signée  l’Office National du Film, l’organisme qui fait du Canada un pionnier du webdoc’. On l’attend de pied ferme en ancienne France !

Le jeudi 10 décembre 2015 dans Page de Pub.
        
La guerre en webdoc 2, le retour
1 an plus tôt
vendredi 27 novembre
nous spank :

Le Bitcoin est reconnu comme monnaie

Salut les petits spankers,

Aujourd’hui, je voulais vous parler du Bitcoin. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une monnaie virtuelle qui se présente sous la forme de données chiffrées, et qui présente l’intéressante particularité de n’être contrôlée par aucune banque centrale, contrairement aux monnaies émises par les états.

Des états qui ne reconnaissaient pas le Bitcoin comme une monnaie, jusqu’à cet automne. En effet, depuis octobre, les Etats-Unis le reconnaissent comme un moyen de paiement (mais pas une monnaie) et l’Union européenne le reconnait carrément comme une monnaie.

Une reconnaissance qui a pris du temps. En effet le Bitcoin, monnaie anonyme et non régulée, a été beaucoup critiquée pour sa valeur très fluctuante au cours de son histoire, et pour son utilisation dans des transactions illégales. Mais ces critiques ont été levées à tel point que le mystérieux inventeur du Bitcoin, qui demeure inconnu à ce jour, a été nommé pour le prochain prix Nobel d’économie.

Alors pour vos courses de Noël, payez en Bitcoins.

Le vendredi 27 novembre 2015 dans culture web.
    
Le Bitcoin est reconnu comme monnaie
1 an plus tôt
vendredi 30 octobre
nous spank :

La revanche du stagiaire

Amis du spank bonjour,

Aujourd’hui, un petit mot de solidarité avec nos amis les stagiaires.

L’automne est déjà bien avancé, et les chasseurs s’occupent de réguler la population de sangliers dans nos bosquets fleuris, mais nos entreprises regorgent encore de cette espèce industrieuse et attachante, qui pullule aux abords des photocopieuses à l’heure où les lions vont boire.

Et bien les parlementaires ont décidés de réguler eux aussi une espèce, et ont voté une loi qui n’autorise une entreprise à employer que 15% de stagiaires maximum parmi ses effectifs.

Pour fêter ça, mettez-vous dans la peau de cette espèce peut-être bientôt en voie de disparition grâce à ce not so serious game conçu par l’agence de com’ Mc Millan pour former les siens, de stagiaires.

Le vendredi 30 octobre 2015 dans culture web.
      
La revanche du stagiaire
1 an plus tôt
vendredi 16 octobre
nous spank :

Mais que fait la police ?

Bonjour à toi spankeur de l’extrême,

Tu n’étais pas à la conférence Adobe Max il y a dix jours ? Nous non plus. Mais comme tout ceux qui triturent des images, on a un peu suivi ce qui s’y était dit. J’ai vu passer des innovations, sans doute très utiles, pour débarrasser vos photos des photobombs et des touristes et revenir de vacances avec que des natures mortes paysagères.

Mais ce qui m’a intéressé, c’est ce qu’ils ont fait pour les typos. Notre chère pourra vous le dire, la typo c’est TRES important. Et pourtant, on en est encore à les choisir dans des catalogues interminables où ils faut connaître par cœur le nom de ce qu’on cherche (so pré-googlien).

Des mecs de chez Adobe ont donc mis en place le projet Faces, qui, comme son nom ne l’indique pas, est un outil de fabrication de typo pour tablette hyper simple d’utilisation.

 

Et pour les petits copieurs qui n’ont pas le temps de créer leur typo et qui veulent en piquer ailleurs, ils ont aussi prévu un outil de reconnaissance de typo, Deep Font.

 

Extrudez la voix de la présentatrice et tout ira bien.

Force et honneur.

Le vendredi 16 octobre 2015 dans culture web.
          
Mais que fait la police ?
1 an plus tôt
jeudi 1 octobre
nous spank :
1 comz!

Meme Toi-même

Ami spankeur bonjour,

Tu viens ici chaque matin prendre la petite fessée qui va faire décoller ta journée ? Tu viens prendre une bouffée d’air euphorisante dans notre monde magique de cyclopes moucouleurs ?

Et bien ce matin, je veux te faire réfléchir. Je veux te faire méditer sur le sens de tout cela. Qu’est-ce que ça veux dire ? Autour de nous les images filent de plus en plus vite, venues de plus en plus loin, pour informer, pour émouvoir, pour surprendre, … pour impressionner. Comme Gutenberg qui pressait le papier, les images nous pressent, nous formatent, pour que nos images soient les pixels de la culture.

Bientôt, le fronton du temple de Delphes photoshopé dira : Connais-toi en meme et tu connaitras l’univers et les dieux. A ma gauche, une analyse des images old school avec le maître Roland Barthes, à ma droite, la généalogie du meme québecois.

surprise_kikoo

surprise kikoo

surprise_hard

surprise hard !

 

Le jeudi 1 octobre 2015 dans culture web.
        
Meme Toi-même
1 an plus tôt
jeudi 17 septembre
nous spank :

Internet vs earth

Salut à toi, intrépide petit geek !

Oui, le mot est laid et galvaudé, mais tu n’en as pas moins au bout des doigts un clavier grand pouvoir sur le monde qui t’entoure. D’un clic tu te dis que tu peux enterrer le vieux monde et ouvrir une ère de communion numérique, permettant une mutualisation et des connaissances et une dématérialisation des services abolissant l’ultralibéralisme qui mine les sociétés et le péril écologique qui éteindra bientôt notre espèce. Et bien détrompe-toi. Si tu enterres le vieux monde avec ton ordi ce sera sous les coups des gaz à effet de serre. Tout virtuel qu’il soit, l’internet a une empreinte carbone, et pas une petite. C’est ce que ce sont employé à calculer les participants du projet Backbone, un site au design classique mais honorable, et au propos résolument pédagogique. Si ça vous indigne, chattez-en autour de vous.

Internet vs earth
2 ans plus tôt
lundi 19 mai
nous spank :

l’édito

Spankeuse, Spanker,

Je ne te vois pas, mais je partage avec toi la posture absurde de l’être vivant qui voit danser des lumières dans les cristaux liquides de son écran. Aujourd’hui, je veux de parler de la technologie. Tu as remarqué à quel point elle est devenue centrale, essentielle à notre civilisation, au point qu’on observe des actes de Foi (le mot est fort) envers des machines ou leurs concepteurs.

Le sentiment religieux, qui vient naturellement chez l’homme qui ne sait pas tout (cad la plupart des gens), flottait dans l’air du temps. On avait brisé ou abattu tous ses perchoirs, tous ses dieux, ses religions, ses idéologies.

Il s’est réfugié dans la technologie, dont l’essor fabuleux nous dépasse et nous permet, chose rare et précieuse, d’espérer. La première phase de méfiance est passée, « Her » a remplacé « Matrix » sur les écrans de cinéma, et on a remplacé « Si Dieu le veut » par « Ce sera possible avec le prochain Iphone ».

Où cela nous mènera-t-il ? Google le sait.

Le lundi 19 mai 2014 dans Zoreilles.
l’édito