Explore this website

Nos 06:

Posts by Adeloxe

3 mois plus tôt
lundi 8 janvier
nous spank :

L’espoir 2018 – Eddy de Pretto

Mix parfait entre la musique française, appelée – à regret – variété, et le rap, Eddy de Pretto a clôturé l’année 2017 avec son premier EP, Kid. Le jeune créteillois, aux allures d’un brittish des 90’s, mêle voix et flow, paroles recherchés, rythmiques et instrus stylés. Formation classique, épaulé par les producteurs de Booba et PNL.

Il branche son Ipod aux enceintes, lance le son, seule une batterie l’accompagne. Le fil jack tournicote, s’enroule, claque, et se stoppe. Le corps prend place dans l’espace imaginaire que crée Eddy de Pretto. Son dispositif scénique et sa corporalité même permettent une appréhension singulière de sa musique. Lorsqu’on écoute Eddy de Pretto, ses paroles prennent corps en lui jusqu’à prendre corps auprès du spectateur. C’est comme si l’oeuvre se poursuivait jusqu’à être incarné par le public.

On aime les paroles incisives, les instrus brutes. Identité, masculinité, virilité, sensibilité, genre. Thèmes souvent abordés, mais Eddy de Pretto les expose à sa manière, sans les codes sur entendus dans le rap FR, et ça fait du bien !

Gros like, joli espoir pour cette nouvelle année qui démarre.

Allez… Bisous ! ET BONNE ANNÉE !

Le lundi 8 janvier 2018 dans musiquee, Sound, Zoreilles.
      
L’espoir 2018 – Eddy de Pretto
4 mois plus tôt
lundi 27 novembre
nous spank :
1 comz!

Culture Country

Oui, oui ! Tu as bien lu le titre. Tu n’aurais surement pas parié un billet sur un article country sur Morning Spank ? Je te l’accorde, moi non plus.

L’autre fois, ma mère – qui a 42 amis facebook, pour te dire la portée de la chose – poste sur le dit réseau social un son. D’la Dynamite ! Je découvre, donc, Tami Neilson, chanteuse country. Alors, je pense tout de suite veste à franges, tiags et chapeau de cow-boy sur des airs d’harmonica avec un arrière fond de mecs bourrés qui tapent dans leurs mains (avoue, toi aussi, tu penses la même chose !).

STOP LES CLICHÉS.

A l’écoute, c’est plutôt belle voix soul à la frontière du gospel, sur des mélodies Rythm’n’Blues and Rock & Roll. Bien loin de mes santiags et de mon bolo, donc !

C’est une chanteuse peu banale, un style rockabilly qui donne envie de se plonger dans l’écoute de ses albums et dans le visionnage de ces clips vintage !

Allez… Bisous !

Mais bon, si tu veux te faire kiffer et éliminer ta raclette de la semaine dernière, viens apprendre à danser country à la façon de notre imaginaire du folklore américain, clique ici !

Le lundi 27 novembre 2017 dans musiquee.
  
Culture Country
5 mois plus tôt
lundi 13 novembre
nous spank :

Une humeur, une musique !

En s’arrêtant sur les sorties musicales de vendredi dernier, je me suis dit qu’il y en avait vraiment pour tous les goûts ! Alors selon ton mood, choisi ce que te convient :

  • Si tu cherches du doux, de l’électroposay, c’est Petit biscuit pour bien commencer la semaine !
  • Si tu es en dépression et que tu cherches encore plus à déprimer tu dois écouter le titre du groupe pop électro Hollydays !
  • Et si par hasard, tu veux en remettre une couche et que tu n’as pas de Xanax sous la mains, continue avec Foé 😉
  • Si tu es plutôt refrains et pas trop couplets, que tu cherches pas trop à te prendre la tête, mais que tu te dis que le rap français a besoin de femmes, alors pour toi : c’est Chilla qui sort son premier EP !
  • Tu as besoin de t’ambiancer avec du hip-hop, Coely et son titre No Way sont faits pour toi !
  • Alors, si tu prends le métro aujourd’hui, que tu es collé à des gens à la fois humides et transpirants, et que tu veux mettre du fluo dans ta life, alors écoute le nouveau titre bien pop et entrainant de Dinovski !
  • Si tu es dans une humeur « j’ai envie de danser dans les champs, nu(e), avec des fleurs dans les cheveux », le retour du duo féminin Brigitte devrait te combler !
  • Si tu as envie de bouger et que tu es plutôt teamBob alors c’est Miguel qu’il te faut, il ne réinvente pas le genre, mais ça s’écoute plutôt bien !
  • Arthur H nous remonte pas le moral, mais il nous sort un très joli piano/voix assez poétique !

Je sais pas trop ce que tu en penses, mais rien de vraiment nouveau dans le paysage musical francophone… L’humeur n’y est peut être pas, finalement !

  • Bon c’est sorti y a deux semaines, mais c’est quand même un kiff d’écouter du Roméo Elvis !

Allez… Bisous !

Le lundi 13 novembre 2017 dans musiquee, Sound, Zoreilles.
          
Une humeur, une musique !
5 mois plus tôt
lundi 30 octobre
nous spank :

Русский рэп

Lorsque le battle qui a opposé les deux rappeurs russes, Oxxxymiron et Slava KPSS, dépasse les 25 millions de vue, il y a de quoi s’arrêter un instant sur le phénomène !

On n’a pas besoin de comprendre le russe pour comprendre que le célèbre rappeur Oxxxymiron s’est fait laminé par le petit jeune Slava KPSS – et puis il suffit de voir le résultat, 5 – 0 !

Mais finalement, c’est pas cela qui nous intéresse le plus. Non. C’est surtout l’engouement médiatique qu’il y a eu autour de ce battle. Effectivement, la presse russe s’est intéressée à la chose, au grand damne du gouvernement qu’on sait si entrain à la liberté de parole, de création, et j’en passe ! Cela doit te paraitre fou, mais l’histoire du rap en Russie n’a rien à voir avec la nôtre, ni celle qui se trouve outre atlantique.

Ces rappeurs, tout de même influencés par le rap ricain – évidemment, se sont appropriés le style pour fonder leur propre univers entre ex-bloc de l’Est et nouvel Etat « ouvert » sur l’Occident. Ils montrent qu’ils sont les dignes héritiers d’une culture européenne, où tout le principe même de création contemporaine est au coeur de leur oeuvre. Pas de bling bling ou de véritable critique sociale évidente (et on peut comprendre pourquoi), c’est la rime, le rythme et les références qui dominent ! Et malgré la barrière de la langue, il est clair que le russe se prête fortement à scander du hip hop !

Je te laisse avec une petite sélection de rappeurs qui, j’espère seront très vite sur nos scènes françaises !

Allez… Bisous !

Le lundi 30 octobre 2017 dans musiquee, Sound, Zoreilles.
      
Русский рэп
6 mois plus tôt
lundi 16 octobre
nous spank :
1 comz!

Le Berger de l’est de l’Oural – KIN

Morning Spank revient et va te faire rougir ton petit popotin, alors be ready !

J’ai rencontré Kin. Haine en turc. Un instant précieux.

Ce rappeur francoturcparisienbanlieusard cherche à poser ses sons, se faire kiffer et te voir apprécier, tout autant. Son ambition, faire du travail de qualité, sortir de l’amateur pur avec son premier EP. Faire des sons. Faire des scènes. Être de plus en plus à l’aise.

Il tire ses influences du rap français, Keny Arkana en tête de file. Il ne cherche pas à s’affranchir des codes de la planète hip-hop actuelle, bien au contraire. Il a cette ambivalence entre l’idée que son message ne peut être adhéré par tout le monde et de convaincre un maximum de personnes ! Il veut que « ça plaise à des gens de maintenant », en posant sur des prod électro « dans le délire de maintenant », mais son message – à sa petite échelle – reste tout de même politique.

Dans ses sons, Kin nous expose son quotidien, l’enfermement et l’anomie de notre société, sans ego trip. Il ne donne pas de leçon, il exprime ce qu’il a au fond des tripes. Son rap, c’est celui de l’authenticité, celui de ces rappeurs que les projecteurs ont oubliés à la Swift Guad ou Saké.

Pour ce qui est du reste, il s’est entouré d’une équipe en qui il a confiance, ils ont carte blanche, et c’est plutôt réussi ! Il n’a pas envie de forcer, alors il a une com’ un peu bisou pour l’instant. Il faut donner le temps au temps pour prendre confiance !

Son nouvel et premier EP vient de sortir et est téléchargeable gratuitement. Par contre, je te préviens, ne te force pas à liker ou à écouter, ça ne lui plairaît pas !

Allez… Bisous !

Le lundi 16 octobre 2017 dans musiquee, Sound, Zoreilles.
          
Le Berger de l’est de l’Oural – KIN
1 an plus tôt
lundi 9 janvier
nous spank :

Batuk

Cette année, tu la commences sous des airs afro-électro et tu mets Batuk à l’honneur en appuyant sur le bouton + de tes enceintes (++ même!) ! Ce trio sud-africain, composé du rappeur – qu’on ne présente plus – Spoek Mathambo, du producteur d’afro-techno Aero Manyelo et de la chanteuse Manteiga, va te faire décoller de ta sphère quotidienne et de ton confort hivernal pour te faire traverser le monde direction Johannesburg, en passant par de nombreuses sonorités africaines grâce à des feat avec des artistes Ougandais, Congolais ou encore Mozambicain ! Effectivement, ils le revendiquent eux-mêmes, leur musique c’est From South Africa to the world ! Et finalement, l’électro ça fonctionne toujours quand c’est associé aux musiques traditionnelles, confirmé par des groupes comme Nozinja et IBAAKU aux clips puissants !

En espérant que leurs sons à tous te mettent la pêche pour l’année à venir, parce qu’on en aura bien besoin !

Allez… Bisous !

 

Le lundi 9 janvier 2017 dans Mode.
Batuk
1 an plus tôt
lundi 12 décembre
nous spank :
1 comz!

Music of Shame !

On a tous une chanson qu’on écoute en cachette. Celle qu’on met à fond chez soi, mais on branche, quand même, le casque aux enceintes de peur que le voisin, qu’on drague aux boites aux lettres, n’entende. Tu vois de quoi je parle ? Souvent, c’est la chanson qui passe au monop’ : tu es trop heureux parce que tu n’oserai jamais la mettre en soirée de peur d’entendre tes potes se moquer, et du coup te gâcher ton plaisir !

Bref. Certains Spankers se sont prêtés au jeu et te font partager leur petit secret honteux :

  • Aloons écoute en boucle Julien Doré, mais elle mate surtout les vidéos sur youtube parce qu’il lui fait grave de l’effet le Juju !
  • Pour Jessie James c’est plutôt Justin… Timberlake ! Bon Bieber à la limite (et encore…), mais Timberlake c’est pas honteux ! Mais en creusant un peu, elle a avoué que les musiques bien ripou des années 80 lui faisaient de l’effet ! Oui, elle se déhanche sur Bibi Flash…!
  • Bob assure n’avoir aucune honte en ce qui concerne la musique mais avoue après un temps qu’il connait par coeur les paroles de chansons un peu douteuses
  • Stéphanie assume vraiment tout puisqu’au moins elle ose dire qu’elle écoute du Kenji et ça je respecte !
  • Gabi connait bien Krystal et en a vraiment honte (ce qu’on valide, évidemment !) ! Mais il osera sans problème kiffer sur du Cindy Lauper (comme tous les mecs qui sont nés entre la mort de Lennon et les attentats du 11 septembre).

Re-bref. J’ai voulu jouer le jeu, aussi. Je te donne donc un échantillon des chansons que j’écoute à fond dans ma caisse (tout en m’assurant que les fenêtres sont bien fermées) ! Et je pense qu’il y a du (très, très) lourd !

Allez…Bisous!

Le lundi 12 décembre 2016 dans Mode, musiquee, Sound, Zoreilles.
        
Music of Shame !
1 an plus tôt
lundi 21 novembre
nous spank :

Wise Guys

Aujourd’hui, je vais te faire l’apologie du chant a cappella from Deustchland avec les cinq gars de Wise Guys ! Les mecs sont en place depuis les nightees, se considérant eux-même comme faisant de la pop mais on ne peut leur enlever leurs influences jazzy-funky-swingo-rock – et pour notre plus grand plaisir ! Ils nous régalent en Allemand la plupart du temps, mais aussi en Englisch et parfois en Fransözisch ! Leurs chansons sont parsemées de sarcasmes que tu comprendras peu importe la langue, certains sujets semblent être universellement partagés ! Comme quoi, ils portent bien leur nom les wise guys !

Allez… Bisous ! (N’oublie pas de cliquer sur ce lien si tu veux entendre Jul se faire humilier par le grand Craig David)

Le lundi 21 novembre 2016 dans Mode, musiquee, Sound, Zoreilles.
          
Wise Guys
1 an plus tôt
lundi 24 octobre
nous spank :

Gauvain Sers

A la suite de Renan Luce et Benoit Doremus, Renaud lance, en première partie de sa tournée parisienne, encore une fois un petit gars dont l’apparence, la voix et le style ne font planer aucun doute sur ses inspirations et sa filiation. La casquette de Gavroche, la guitare sèche et les textes poétiquement incisifs, la relève est donc bien assurée !

Gauvain Sers, Creusois devenu Parigo, est le type dont les mélodies et les rimes légères et humoristiques transmettent toute sa tendresse et son humanité. C’est doux, touchant, révolté. C’est, parfois, ce dont on a juste besoin, sourire en écoutant Pourvu, rire jaune pour Hénin-Beaumont, puis pleurer pour Mon fils est parti au Jihad, retrouver le style d’un artiste qu’on aime tout en ayant son univers propre, ni plus, ni moins…

Alors en attendant la sortie de son album début 2017, tu peux aussi l’apprécier lors des premières parties de Tryo !

Allez… Bisous !

Le lundi 24 octobre 2016 dans Mode.
          
Gauvain Sers
1 an plus tôt
lundi 10 octobre
nous spank :

Débruit

Petit génie de la scène électro française, Débruit associe des sons du monde entier, libérant la musique des frontières des hommes, créant une utopie dans laquelle chacun y trouvera sa place.

Dans ses différents albums, Débruit peut juxtaposer, mélanger, faire cohabiter les musiques du Sahel de l’ouest à la musique expérimentale du New-York des eighties, mais aussi à la minimale européenne, en passant par les musiques traditionnelles, il s’empreigne de la musique des pays qu’il fréquente afin d’y faire ressortir toute leur diversité ! Et tout cela dans une simplicité plutôt efficace !

L’avantage du bonhomme, c’est qu’il voyage un peu partout pour faire partager sa musique, alors où que tu sois sur le globe, tu pourras avoir l’occasion de profiter, une soirée, de ses sons enivrants !

Allez… Bisous!

Le lundi 10 octobre 2016 dans musiquee, Sound, Zoreilles.
  
Débruit